Resto-Bars

Slurper dans un ravioli brûlant

Slurper dans un ravioli brûlant

Face aux vitres embuées, deux touristes chinoises “slurpent” sans fin. Même en Chine, elles ont entendu parler de l’adresse. Derrière son comptoir, un vieux monsieur façonne des sheng Jian Bao, de dodus édredons à la farine de blé fourrés à la viande de porc ou aux légumes, avant d'être cuits à la poêle.

Imaginez la fusion entre un gyoza grillé, légèrement caramélisé à la base, avec un xiao long bao, un de ses proches cousins originaire de Shanghai.
On vous donne des conseils pour les déguster en gardant sa dignité.
La première étape est la plus périlleuse. D’abord, mordre une petite bouchée pour délivrer les arômes et le jus de viande de porc encore fumant en évitant d’arroser son voisin.
A l’aide d’une petite paille, siffler le jus en faisant le plus de bruit possible ( c’est une marque de politesse en Chine pour montrer à l’hôte son contentement ).
Une fois le liquide aspiré, tremper le shengjian du bout des baguettes dans la sauce. Boulotter le tout.
Jixiao’s buns
21, quai des Grands Augustins 75006 Paris
La formule à 11 €, avec la soupe de nouille + 2 shengjian + boisson.
6€ les 4 shengjian

crédit photo Annabelle Shachmes
Forwarder à un ami

Derniers articles

Instagram

Inscrivez-vous

gratuitement

Paris n'aura plus de secret pour vous