Travel

Frissons des sommets

Frissons des sommets

Cortina Ampezzo, Italie. Là-bas, les pistes sont dévalées par les meilleurs athlètes du monde entier. Les championnats du monde de ski alpin viennent tout juste de commencer, et nous, on se languit déjà trop du doux son de la poudreuse. Comme on ne va pas rechausser tout de suite, on s'est glissé dans le back pack de 4 aventuriers des sommets. Des casse-cous aux skis bien accrochés, qui grimpent au-delà des cimes et de nos rêves. Accrochez-vous.

Paul Bonhomme, c'est le genre de type qui a installé une pente très raide de fausse pelouse dans son jardin pour s'entraîner aux descentes les plus hardues. Son truc à lui, c'est de grimper là où personne n'est allé, et de descendre là où même les bouquetins n'osent pas s'aventurer. Il ouvre des chemins, des voies, il organise des conf' qui donnent le vertige, et son instagram va vous coller le frisson, tout comme ce reportage.

Vous vous êtes déjà dit "je ne peux pas, c'est trop raide" ? Vivian Bruchez, jamais. Depuis Chamonix, il a transformé les Alpes en un gigantesque terrain de jeu. Des sommets au-dessus des nuages, aux passages secrets perdus à flan de montagne, resserez vos chaussures et suivez-le dans ses journées pas comme les autres. 

Edgar Grospiron a rangé ses skis acrobatiques de compet' depuis quelques temps, mais ce "boss des bosses " continue de distiller ses précieux conseils aux p'tits nouveaux. Lors de ses premiers JO en 1988, le ski acrobatique est un sport de démonstration, ce n'est qu'en 1992, aux fameux JO d'Albertville, que ça devient un sport de compétition. Tout ce que les bosses lui ont, il en a fait des leçons de vie qu'il partage aujourd'hui.

Avec Léo Slemett, ça va vite, très vite et ça descend raide, très raide. Cette aventurier tout schuss n'a froid ni aux yeux ni aux moufles. La montagne c'est son dada hiver comme été, où il délaisse les skis pour les crochets d'escalades. La peur du vide ? Connaît pas. Si après avoir plongé dans son instagram vous ne savez plus vraiment où est le ciel où est le sol, c'est tout à fait normal.

Derniers articles

Instagram

Vous en voulez encore ?

My Little Paris, c'est : 

Une idée atypique ou une adresse insolite 
deux fois par semaine
dans votre boite mail