At home

Qui est confiné avec qui ?

Qui est confiné avec qui ?

On a tous appris quelque chose de nos premières noces de confinement mais pour le second round, les dés ont été relancés et ce confinement ne ressemble déjà pas au premier. My Little Paris a récolté parmi ses lecteurs des histoires de Parisiens confinés : des colocs improvisées à la dernière minute, des rapprochements inattendus, des retrouvailles inespérées… Leur point commun ? Rien ne se passe comme au printemps. Alors qui est confiné avec qui ? Témoignages de ces drôles d'oiseaux migrateurs parisiens. 
 


« Avec mon voisin de palier »

Marthe habite dans le 7e, boulevard des Invalides. Un matin qui précède le premier confinement, elle entend un mouvement sur le palier de son appartement. Elle décide d'aller se présenter au nouvel arrivant, la porte s'ouvre et elle tombe nez à nez avec son ex. Une histoire qui date de 5 ans. Ils se sont remis ensemble pendant le 1er confinement, ils se sont confinés ensemble pendant le deuxième. Pas de problème de déménagement. 


« Avec ma grand-mère »

Ne pas refaire comme la première fois. Isabelle a décidé de rejoindre Anamarichi, sa grand-mère de 90 ans qui vit seule au bord de la mer. « Bien qu'elle ait une aide-soignante, je me suis rendue compte qu'une présence familiale lui avait énormément manqué lors du premier confinement ». La journée, c'est balade au bord de la mer et le soir, elles regardent Les Chiffres et les Lettres puis la saison 4 de The Crown. Maintenant, Anamarichi est supercalée en royauté anglaise, et Isabelle incollable en calcul. 


« Avec La Joconde »

Johanna, le matin, ses collègues, c'est Mona Lisa, Aphrodite, Apollon… tout le gratin du Louvre. Au premier confinement, elle a gardé ses enfants. Mais ce fois-ci, c'est le Louvre qu'elle garde : agente d'accueil et de surveillance, elle fait ses rondes dans les couloirs du musée. Fermé à ses 35 000 visiteurs quotidiens, Le Louvre poursuit ses activités liées à la recherche scientifique et à l'entretien du Palais : peinture, nettoyage, rénovation. Pendant que Johanna veille sur le reste. « Le Louvre fermé ? Ca change l'atmosphère. Plongée dans le silence, l'aile égyptienne dégage plus de mystère. L'œuvre que je préfère regarder, c'est le Sphinx de Tanis : sans les flashes et le bruit des visiteurs, il est si majestueux ! »


« Avec son crush Insta »

Au confinement 1, Chloé était en solo dans son appartement parisien, et comme 99% des gens elle passait 99% de son temps à scroller, liker, poster, chater sur les réseaux sociaux. Un soir, elle "petit coeur" un post sur Instagram. Le post la "petit coeur". Suivront commentaires timides, billets doux, appels nocturnes et, au dernier jour du confinement, rencontre en fanfare et petit coeur en chamade. 5 mois plus tard, ils se sont confinés tous les deux. 


« Avec 7 amis »

C'est sacrément dur d'avoir 20 ans en 2020. Alors Léa a décidé de remédier à ça en se confinant avec 7 amis au fin fond de la Normandie dans la maison de la grand-mère de l'un d'eux. Adrien a emmené une Wii, Arthur sa guitare, Léa son meilleur livre de cuisine et Isaure ses fiches de révisions. La journée ça bosse, ça zoome, ça parle missions de stage et ça révise les partiels d'économie. Mais à 19h pétantes, le salon se transforme en battle de Mario Kart et de Just Dance. Le seul mot d'ordre : aucune pitié. Revanche prévue demain soir.


« Avec mes parents »

« Jamais je n'aurais cru qu'à 31 ans je reviendrais chez mes parents ». Pour couronner le tout, Natacha, le confinement, elle ne connaissait pas. En mars dernier, elle avait vécu un simple couvre-feu en Californie où elle était expatriée. Et puis elle a perdu son emploi dans l'hôtellerie et elle est repartie vivre chez ses parents à Montreuil. C'est là qu'elle est confinée. Au début, après des années d'indépendance, la réadaptation n'est pas une mince affaire : partager la cuisine, les horaires monacaux des repas… Et puis les habitudes reviennent, comme celle de prendre le petit-déjeuner en famille et de retrouver le goût du kiwi que sa maman et elle partagent le matin. Comme quand elle avait 12 piges. « J'ai l'impression de retomber en enfance, et j'ai décidé de vivre ça comme une chance : on rattrape le temps. »

Et vous, dans tout ça ? Racontez-nous, écrivez-nous. Les témoignages de confinés seront publiés sur le compte Instagram de My Little Paris. 

Derniers articles

Instagram

Bonjour vous !

Vous connaissez My Little Paris ?

Restos, bouquins, cours en ligne, culture en live ...
Des idées parisiennes toutes fraîches
pour s'aérer la tête 


Hâte de vous écrire.