Insolite

J'peux pas, j'ai carottes

J'peux pas, j'ai carottes

Au printemps, le vert est sorti de terre, a grimpé les étages et envahi les toits de Paris. Les mains dans la terre, les yeux dans les cieux, les pieds sur les toits : on peut aujourd'hui être à la fois jardinier et parisien. Alors si votre basilic-ciboulette planté devant votre cuisine ne vous suffit plus, allez cultiver votre jardin sur ces deux rooftops parisiens. 

Peas and Love, du potager à chez vous 
Peas & Love crée des potagers dans des lieux inattendus. Ils commencent par repérer des oasis potentielles : le toit d'un centre commercial du 93 ou d'un hôtel du 15e, un parking, une friche… Puis ils bêchent, binent et sarclent - jusqu'à faire pousser des carottes sur les toits.
 
Et vous ? Une fois par semaine, vous cultivez votre parcelle et votre connaissance des plantes avec les community farmers de Peas & Love , des experts qui s'occupent de votre potager au quotidien et organisent des ateliers pour vous. Et vous repartez les bras chargés de tomates, concombres, laitues, carottes, courgettes, radis, framboises, et tout ce qui y pousse. 

Peas and Love, 38€ par mois, avec une récolte mensuelle de 9 kg de légumes et de fruits.

Le Perchoir, du potager au resto 
C’est surement le circuit le plus court du monde : les légumes qui composent les assiettes du nouveau Perchoir auront fait 5 mètres depuis leur cueillette jusqu’à la cuisine du chef. Pourquoi ? Parce qu'ils proviennent de la ferme géante juste au dessus de leur resto qui a ouvert hier dans le 15e : 14 000 m2 de fruits, légumes et herbes aromatiques.

Et vous ? Vous pouvez aussi avoir votre petit bout de potager : ça s'appelle les Carrés parisiens, on vous met à dispo des outils et un jardinier passe deux fois par semaine pour surveiller vos cultures. Récolter ses carottes et finir avec un un cocktail : pas mal comme programme du samedi, non ? 

Le Perchoir, 2 avenue de la Porte de la Plaine, 75015 Paris. Entrée par la passerelle du Pavillon 6 du Parc des Expositions. Le bar et la terrasse ont ouvert hier et le restaurant dès vendredi 26 juin.
Les Carrés Parisiens sont gérés par Nature Urbaine, 27 € / mois

Derniers articles

Instagram