Travel

Entrée-plat-futur

Entrée-plat-futur

Un pied dedans, un pied dehors. Pendant qu'on vascille entre le réconfort d'une cabane et le vent de la liberté, nos envies d'ailleurs, elles, dépassent les 100 km en vigueur. Sur la route de nos idées, 3 restaurants qui se réinventent. Certains testent de nouvelles installations, d'autres de nouveaux concepts. Et puis il y a les chefs qui transforment les inconvénients en hors d'oeuvre. Découvrez 3 tables pas comme les autres pour, peut-être, nos dîners d'après.

La petite table dans la prairie
Deux Suédois, Rasmus Persson et Kunda Karlsson, ont décidé de profiter du confinement pour concrétiser un projet un peu fou : ouvrir un restaurant qui n'a qu'une seule table, qu'une seule chaise, qu'un seul menu. Bienvenue chez Bord For En (Table pour Un), à 350 km de Stockholm. Les pieds dans les champs, les yeux dans le bleu du ciel et la fourchette dans un plat frais préparé selon l'humeur du chef. Pour l'instant, le restaurant est éphémère et laissera sa nappe s'envoler en août. Mais qui sait ? Ici aussi, on sait prendre la clef des champs.

Des cabanes sur le quai
A Amsterdam, le restaurant du centre d'art et de recherches Mediamatic, a décidé d'inaugurer de drôles de petites cabanes en verre le long du quai. Bienvenue chez Serres Séparées. A l'intérieur, une table pour 2 ou 3 couverts seulement, et des assiettes uniquement végétariennes. Le principe a d'abord été testé avec les amis et la famille de l'équipe, puis la première session de réservation a été prise d'assaut. Vivement que l'idée largue les amarres sur nos quais.

Dîner aux chandelles (et au panda)
A Bangkok, le chef du restaurant Maison Saïgon est un petit rigolo. Pour respecter les gestes barrières et les distances de sécurité, il a décidé d'occuper les chaises qui devaient restées vides avec un drôle d'invité. Les convives partagent donc leur table avec un adorable panda en peluche. Un jour, nous aussi on dira "je peux pas je dîne avec un panda".

Derniers articles

Instagram