Vies Parisiennes

Wake Up Café

Wake Up Café

Ils ont les besoins, vous avez les compétences. Ça tombe bien.  

Dans cette nouvelle rubrique, on vous présente une association parisienne, ce qu’elle fait et ce dont elle a besoin. Pour quelques heures ou pour plus. Qui sait, ça va peut-être coller entre vous ? 

 

Après Humans for Women (qui oeuvre pour l’égalité homme-femme) et La Maison Rose (qui accompagne les femmes atteintes d’un cancer), on a rencontré Barthélemy Delcampe, de l’association Wake Up Café. 

 

Wake Up Café, c’est quoi ?

Créée en 2014, par Clotilde Gilbert, une aumônière de prison, cette association soutient les ex-détenus dans leur réinsertion. Indispensable quand on apprend par Barthélémy que “80 % des détenus sortent sans aucun accompagnement et que 60 % récidivent”. C’est autour d’un café ou d’un déjeuner que les “wakeurs” participent à des ateliers, des coachings, pour les aider à reprendre confiance en eux. Jusqu’à décrocher un emploi de cuisto, chauffeur, jardinier, manutentionnaire, entrepreneur… 

 

Grande nouveauté pour 2021 : Wake Up Café ouvrira (dès que les mesures sanitaires le permettront) un restaurant bistronomique, le “Quai Liberté”, sur sa péniche du 15e arrondissement de Paris. Objectifs : permettre, en cuisine et en salle, l’embauche et la formation d’anciens détenus, tout en faisant connaître à une nouvelle clientèle les actions de l’association. 

 

De quoi Wake Up Café a besoin en ce moment ? 

Avec la crise sanitaire, le marché de l’emploi se tend encore plus. “C’est facile pour personne, et encore moins pour d’anciens détenus”, explique Barthélémy. “On s’est efforcé à rester ouvert pendant le second confinement et à maintenir notre accompagnement”. De nouveaux bénévoles sont particulièrement recherchés pour : 

- coacher un détenu, être capable de l’orienter, de l’aider à trouver sa voie, à préparer à un entretien, rédiger un CV… (accompagnement individuel, 2h/semaine).

- travailler le savoir-être en entreprise (la posture, la tenue, les relations avec les autres employés…). Il s’agit d’un nouveau profil de coach, plutôt expérimenté, qui pourrait intervenir deux fois par mois. 

- devenir la référence en informatique de l’association : aide informatique pour tous les besoins internes (trouver les bons ordinateurs/téléphones, évaluer les différentes options...). Pas besoin d’être présent physiquement, mais joignable facilement. 

- préparer le déjeuner. Tous les midis, du lundi au vendredi, un repas est proposé aux “wakeurs”. Il s’agit de cuisiner, de mettre la table et de partager un moment informel et convivial avec eux. (Une fois par semaine, 10h-14h). 

- être simplement présent. L’association recherche des bénévoles pour proposer des animations (réveil musculaire, discussion, jeux de société…) afin d’occuper les “temps morts” entre deux ateliers. (Une journée par semaine). 

 

À qui faut-il écrire pour proposer son aide ? 

Envoyer un mail à Pauline, la responsable des bénévoles : pauline@wakeupcafe.org 

 

Comment y aller ? 

L’association dispose de deux lieux en Ile-de-France. Son siège parisien sur la Péniche Thalassa, Port de Javel Haut, Paris 15e, et le Wake Up Café Montreuil, au 63 bis rue Beaumarchais. Ouverts du lundi au vendredi, de 9h à 18h. Plus d’infos sur wakeupcafe.org.

Derniers articles

Instagram

Vous en voulez encore ?

My Little Paris, c'est : 

Une idée atypique ou une adresse insolite 
deux fois par semaine
dans votre boite mail